Un Islamiste président de l’APN : Fini la légitimité historique, le FLN opte pour l’islamisme… Kamel Daoud, Said Djabelkhir commentent…

« L’islamo-conservatisme est la nouvelle matrice du Régime. Les deux ont muté. Négocient leurs intérêts respectifs. Sur le dos des soulèvements et des lobbys de la légitimité historique devenue obsolète et insuffisante. La matrice a désormais le grade du troisième homme de l’Etat. »

C’est le commentaire que fait sur sa page facebook, Kamel Daoud après que le régime ait confié la présidence de l’APN à l’islamiste, Slimane Chenine, formé et affilié à l’organisation internationale « Les frères musulmans », dont le chef suprême n’est autre que le Président Turc Recep Tayyip Erdoğan appuyé par plusieurs monarchies du Golf dont : Les Emirat-Arabes-Unis.

Après le FLN-Socialiste, le FLN-Ultralibéral, le temps du FLN-Islamiste

Ainsi, après le FLN-Socialiste, le FLN-Ultralibéral, le Pouvoir veut amorcer un nouveau virage : Le FLN-Islamiste…

Pour l’islamologue Said Djabelkhir : « Bientôt, Ali Belhadji sera présenté comme une référence de clairvoyance. Et c’est sérieux ! »

Qui est Slimane Chenine, nouveau président de l’APN et 3e homme de l’Etat Algérien ?

Selon ce que rapporte la presse, le nouveau président de l’APN, Slimane Chenine, 54 ans, est natif de Ouargla, dans le Sud-Est algérien.

Jeune, Slimane Chenine adhère au mouvement mené par Mahfoud Nahnah (représentant du mouvement des Frères Musulmans en Algérie) et suit l’évolution de l’organisation islamiste caritative El Islah oua El Irchad. A Ouargla, il milite au sein du mouvement islamiste Hamas, devenu HMS, Harakat Moujtam’a al-Silm (Mouvement de la société pour la paix, MSP). Il évolue rapidement dans la hiérarchie du MSP jusqu’à devenir conseiller politique et secrétaire particulier de Mahfoud Nahnah qui le charge après de diriger le service communication du parti. 

Après la mort de Nahnah en 2003, le MSP connait des tiraillements internes et des divergences politiques avec l’arrivée de Bouguerra Soltani, ce qui pousse plusieurs cadres à le quitter. Parmi ces derniers, Slimane Chenine.

Création du parti islamiste « El Bina’a al –Watani » 

C’est en 2013 qu’il participe à la création du mouvement El Bina’a al -Watani (la construction nationale) avec Ahmed Dane, ancien membre dirigeant du MSP. Un parti de tendance islamo-nationaliste proche des Frères Musulmans.

En 2017, Slimane Chenine entre au Parlement sous les couleurs d’El Bina dont il préside le Conseil politique. Il est également membre du conseil national de ce parti. El Bina crée avec Ennahda et El Adala un groupe parlementaire islamiste, dirigé pour un temps par Slimane Chenine. Il est membre fondateur de la Ligue des Parlementaire pour El Qods et membre de l’Union des parlementaires arabes.

En plus de son action parlementaire, Slimane Chenine dirige le quotidien arabophone Al Ra’id.


Deux dirigeants du FIS invité à la conférence de Ain Benian

Conférence Nationale de Ain Benian : « On garde Bensalah, on suit l’agenda du Système, on garde nos privilèges » … Synthèse Algérie1

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :