Conférence du FIS : 28 ans après Kouba, Dhina réunit l’opposition à Ain Benian…

Ce qui est désigné comme « un événement », est relayé ce samedi 6 Juillet par toute la presse Algérienne. Cette dernière indique qu’ « Une partie de l’opposition, regroupée au sein des Forces du changement, tient ce samedi 6 juillet à Ain Beniane, leur conférence nationale de dialogue à laquelle prennent également part des personnalités nationales et des associations de la société civile ».

Selon le document distribué aux participants et à la presse, les initiateurs proposent « un plan de sortie de crise qui prévoit notamment l’organisation d’une élection présidentielle dans un délai de six mois ». En clair en droite ligne de ce que veut le Régime.

Les non-dits de la Presse…

Ce qu’évite d’évoquer cette Presse c’est que ce groupe de petits amateurs en politique les yeux luisants d’espoirs, est encadré par deux fauves de la politique, deux hauts leaders du FIS : Mourad Dhina, Kamel Guemazi.

Ces derniers en roublards de la politique ont cependant pris le soin de placer comme coordinateur un ancien diplomate du système, un certain Abdelaziz Rahabi, dont les accointances avec l’islamisme international sont moins marquées.

Sont également présents : Ali Benflis, Abdallah Djaballah, Abderrezak Makri, Noureddine Bahbouh et Soufiane Djilali. 

Au total, dix partis politiques, cinq confédérations syndicales et 80 associations de la société civile ont participé à cette conférence. (la liste des présents sera communiquée ultérieurement).

Ainsi, les espoirs de changements, de liberté, des jeunes Algériens sont prises entre deux façons de faire de la politique : Le système qui propose du neuf avec de vieux incompétents et corrompus. Et une opposition qui propose un avenir avec des islamistes radicaux tout aussi incompétents et corrompus.

Les absents…

Notons que plusieurs partis démocrates ont refusé de se joindre à cette entreprise de faire perdurer le système en y ajoutant une dose d’islamisme, de nouvelles tenues vestimentaires et une liste conséquente d’interdits et de « Haram » en veux-tu en voilà.

Il s’agit de : FFS, RCD, PT, UCP, PST, MDS, PLD ainsi que la LADDH.


Abdou Semmar invite les jeunes à débattre avec le terroriste Mourad Dhina ! Rappel de la pétition du 9 Mars 2012…
Après Dhina, Abbassi : Bouchachi, le nouveau visage de la haine… Kamel Daoud répond !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :