Hakim Laâlam et les voisins de Gaid Salah… commentent l’Actu !

🔴 Hakim Laâlam, Le 20 Juin 2019

Les petits soldats de plomb finissent toujours dans les boîtes à chaussures ! Par Hakim Laâlam

Démenti formel de la direction d’El-Harrach après les rumeurs faisant état de mauvaises conditions de détention pour Ouyahia : faux ! On lui permet même de poursuivre en cellule son activité préférée. Aligner des chiffres …sur les murs ! 

Moi, cette question du drapeau amazigh me passionne. Tellement, que j’y reviens une fois encore. Et y reviendrais encore et encore ! Autant de fois que l’étendue abyssale de la bêtise m’y invitera.

Il y a des aspects techniques que l’interdiction édictée ne règle pas, n’aborde même pas ! C’est toujours la même chose avec les édits du Palais et leur Planche à édits !

Les imprimeurs édictent, édictent, mais le Maître de l’Imprimatur ne pense pas, ne réfléchit pas à l’application, au mode d’application de son édit. C’est un tort ! Une lacune grave. Un manquement qui très vite se transformera en véritable casse-tête pour le petit personnel en charge de l’application de ce genre d’interdits.

Prenons quelques exemples pour nous en convaincre.

Tenez ! Le premier qui me vient à l’esprit : si un couple arrive sur le lieu de la manifestation vendredi prochain habillé de tee-shirts et de pantalons aux couleurs de Tamazgha, faudra-t-il alors les déshabiller, leur arracher de force leurs vêtements ?

Si oui, j’ose espérer que les deux portent des sous-vêtements !

Autre cas de figure : si une ou un ou plusieurs manifestants brandissent deux drapeaux, celui de l’Algérie et celui de l’Algérie amazighe, et que les deux emblèmes sont cousus ensemble, solidement, en triple point, faudra-t-il alors découper le tissu pour en extraire et confisquer la partie amazighe ?

Si oui, instruisez alors vos brigades, en plus des matraques, des aérosols de gaz lacrymogènes et de bave aux lèvres, de se munir de ciseaux et de boîtes de couture !

Poussons encore plus loin : si d’ici vendredi prochain, des milliers, voire des millions de Dézédiennes et de Dézédiens des quatre coins du pays berbère se tatouent de manière indélébile le drapeau de Tamazgha sur le front, la poitrine, les bras ou la joue ou toute autre partie du corps visible, faudra-t-il alors leur arracher ce bout tatoué de peau ? Au bistouri ? Ou pis ! Au ciseau qui aura déjà servi un peu avant à séparer les deux drapeaux cousus ensemble !

Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.

Hakim Laâlam, le 20 Juin 2019


🔴 Les voisins Du Général Gaid Salah ont posté une photo

Aïn Yagout ( Batna) : Ville Natale du Général Gaid Salah qui  interdit le drapeau Amazigh…


– Sur le même thème –


« La liberté n’a aucun sens dans un pays en otage » : Liste des 18 Manifestants sous mandats dépôt … Leurs avocats en parlent ( 5 Vidéos)

Un commentaire sur “Hakim Laâlam et les voisins de Gaid Salah… commentent l’Actu !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :