Affaire Khalida Toumi – Oliver Stone : Où sont les 17.5 Millions de Dollars du film « Emir Abdelkader » ?

L’affaire instruite par le Tribunal de Tlemcen contre l’ex-ministre de la culture, Khalida Toumi portant sur des suspicions de corruption qui ont entouré la gestion du festival  organisée en 2011, appelée « Tlemcen, capitale de la culture islamique »,  fait son chemin.

Après l’affaire de la « KHAIMA » à 20 Milliards disparue, pour laquelle est appelée à répondre prochainement, le procureur du Tribunal de Tlemcen, Koubaï Belahouel  s’intéresse au film jamais abouti sur l’ »Emir Abdelkader » qui aura consommé plusieurs milliards, selon ce que rapporte la presse. 

 Près de 200 milliards de centimes ont été mobilisés par les caisses publiques pour en donner plein la vue au président d’alors. Un contrat a même été signé entre l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel (AARC) (dépendant du ministère de la Culture) et un studio américain. La réalisation a été confiée à l’Américain Charles Burnett, alors qu’Oliver Stone un proche de ce réalisateur, était pressenti pour être le producteur exécutif.

17,5 millions de dollars envolés !

Un des éléments qui intéressent aujourd’hui la justice sont les  17,5 millions de dollars, représentant le montant de la part transférable due par l’Agence « AARC » qui a disparu de la comptabilité.

Ce montant officiellement destiné  à la prise en charge de l’ensemble des opérations liées à la fabrication du film (préparation, tournage, postproduction) effectuées exclusivement à l’étranger.

Bien que des documents signés par Khalida Toumi et l’impliquant directement, existent, aucune enquête n’a été menée à ce jour.

Le Rappel :


– Lire aussi –


La Présidence ouvre une enquête contre la gestion de Mihoubi : Ce million d’Euros remis à Yamina Benguigui qui dérange! (Vidéo)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :