Colère après la mort du Docteur Fekhar : Le Procureur Bensalem, l’outil de Toufik qui a piégé Gaid Salah ! Appel au calme

Si pour beaucoup, le procureur général de Ghardaia a agi par racisme et haine en programmant quasiment la mort du Docteur Kameleddine Fekhar, il en est qui y voient la continuité de la guerre des clans qui se déroule au sommet de l’Etat. La main du Machiavélique Général Medienne, dit Toufik tentant de piéger son ennemi de l’heure : Le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaid Salah…

« Il m’avait fait cette déclaration : On a programmé ma mort ».

C’est ce qu’a déclaré au site TSA, ce mardi 28 mai, l’avocat du défunt Docteur Kameleddine Fekhar, Maître Salah Dabouz qui commentait le décès de son ami et client après prés de 2 mois de grève de la faim, poussé par une incarcération sans motif, des humiliations et des mauvais traitements consciemment infligés à ce symbole des revendications de la communauté Ibadite.

Dans cet ordre d’idées, l’avocat, comme de nombreux observateurs, accuse coup sur coup :

  • Le procureur général de Ghardaïa, Mohamed Bensalem, d’avoir causé la détention arbitraire de Kamel-Eddine Fekhar.
  • Le juge d’instruction de la 1ère chambre d’avoir ordonné sa détention.
  • Le président de la Chambre d’accusation et le staff qui siège avec lui d’avoir maintenu la décision de détention.
  • Le directeur de l’hôpital (de Ghardaïa), les médecins et le corps paramédical qui devaient le soigner mais qui ne l’ont pas fait correctement.

Maître Salah Dabouz témoigne

Gaid Salah piégé par Toufik ! 

Or, plusieurs observateurs relèvent que tout ce beau monde (soigneusement choisi en dehors de la communauté Ibadite) a été nommé et installé dans la région du temps du règne de Bouteflika et partant du temps où le général Toufik avait encore les mains libres pour agir. « Maintenir la pression sur les habitants de cette région était un outil entre les mains du DRS pour se garantir une petite ou grande révolte si le besoin s’en faisait sentir », avancent-ils.

Conclusion pour ces mêmes observateurs, il est, de plus troublant, voire quasiment impossible que la mort d’un tel symbole, dans un tel contexte que vit le pays, puisse être le fruit d’une simple décision d’un procureur général, aussi raciste fut-til ! « Il y a forcément une volonté d’allumer un feu en faisant du Docteur Kameddine Fekhar un Bouazizi créé de toute pièce par le DRS pour mettre à mal les plans du Général Gaid Salah ».

Un appel au calme, notamment à destination des mozabites, est d’ailleurs relayé par plusieurs pages sur le réseau.


« On a programmé ma mort ! » 

Docteur Kameledddine Fekhar


Lire aussi


Une prison Daeshienne à Ghardaia… L’incroyable témoignage de Maître Dabouz !

Un commentaire sur “Colère après la mort du Docteur Fekhar : Le Procureur Bensalem, l’outil de Toufik qui a piégé Gaid Salah ! Appel au calme

Ajouter un commentaire

  1. Il n’y a pas de guerre de clans, ils sont tous pour maintenir le système dans lequel ils profitent tous et tous gagnants. Pourquoi Gaïd Salah qui mets en prison Reb Lzaïer, Said, Les généraux comme Tartag, benhadid n’a pas pu donner l’ordre de rendre justice à D. Fekhar, non, il était entrain de ruminer quand fekhar souffrait en prison et ne l’entendait pas gémir? Non, même pour ce crime vous espérez quand même qu’on croirrai à histoires? Franchement vous avez le culot. Je n’accepterai pas fotre fourberie, votre tromperie grotesque. Dieu vous fera payer votre crime tôt où tard. Tetnehhaw Ga3

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :