Ahmed Taleb Ibrahimi sur les pas de son père, Bachir, un des théoriciens du « Harkisme » !

Que ce soit par pur mercantilisme ou par esprit de vengeance ou règlements de comptes, les « Colabos » (aussi appelés « Harki » en Algérie), constituent un phénomène partagé par toutes les cultures à travers les cinq continents.

L’histoire note toutefois une particularité bien Algérienne.

En effet, l’Algérie a été le seul pays dans l’historie humaine a avoir connu une entité morale ayant théorisé « le colaborationisme » ou « Harkisme ». Cette entité est une association du nom de : Association des ulama musulmans algériens. Cette thèse a été écrite dans le journal de cette association appelé : Al Sunnah.

A longueur d’articles, ce journal n’a de cesse de faire l’éloge de la colonisation française. Pour cette association l’assimilation des algériens à la France née du fait que la France accorde les deux principaux éléments existentiels qui constituent l’essence de l’Algérien : L’Islam et l’Arabité.

Ainsi pour cet honneur qu’offre la France aux algériens, ces derniers se doivent de lui être redevables, de se fondre en elle, de mourir pour elle.

Dans une tribune signée par Ibnou Badis grand Cheikh de cette association, datée du 17 avril 1933, ce dernier revient longuement sur les bienfaits de la France.

On peut y lire entre autres :

« Nous ne sommes pas les ennemis de la France. Et nous ne travaillons pas contre son intérêt. Mais nous l’aidons à éduquer le peuple et à émanciper la Ouma   ».

Des étudiants appellent Taleb Ibrahimi à les représenter…

Si on considère que les médias aux bottes du Système, El Bilad, Echorouk et Ennahar,  n’ont pas manqué de relayer l’information et de faire tout un tapage sur un groupe d’étudiants qui appellent Ahmed Ibrahimi à représenter la révolution , on ne peut qu’appeler ces deniers à réviser l’histoire de leur pays en recourant à des sources autres que celles que leur a vendu l’école de ce même Ahmed Taleb Ibrahimi, fils du théoricien du « HARKISME » !

Nul n’échappe à la sanction de l’histoire !

Dans une sortie historique en 2017, le journaliste, écrivain et chercheur en Histoire Algérien, Hmida Ayachi, révélait aux algériens et au monde les vérités cachés du passé noir de cette association de Harkis.

Une histoire que pourtant Ahmed Taleb Ibrahimi, alors ministre de l’éducation, a tout fait pour cacher en falsifiant les livres d’histoires et scolaires.


Lire aussi : Taleb Ibrahimi : « Mon pays est arabe et musulman »… Mohamed Arkoun et Kateb Yacine répondent !

4 commentaires sur “Ahmed Taleb Ibrahimi sur les pas de son père, Bachir, un des théoriciens du « Harkisme » !

Ajouter un commentaire

  1. Les communistes aussi etaient collabos assimiliationistes, a cette epoque, deux decennies avant le declenchement de la revolution 54

    1. les communistes ne se sont jamais présentés comme les libérateurs de l’Algérie… les islamistes eux, à les entendre, vendent aux algériens une Hassiba Benbouali en djilbab et un Larbi Benmhidi en imam 😉

  2. Bonjour
    Il m’a été dit d’une source quasi certaine (a vérifier par un biographe toutefois) que taleb est le neveu de Bachir et non son fils ..

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :