Scandale au Consulat d’Algérie en Inde : 20.000€ le visa pour les prostituées Asiatiques ! Islamabad-Madrid via Alger…

En Algérie c’est simple, quand on croit avoir atteint le fond, on est toujours surpris de constater qu’on est loin du compte ! Au pays de la Grande Mosquée à 3 milliards de dollars, tout est bon pour faire du fric.

Ainsi, pour la modique somme de 20.000 € à payer au personnel du consulat d’Algérie en Inde, les prostitués Asiatiques, mais également quelques jeunes « Haragas », pouvaient prétendre à rejoindre l’Espagne, via l’Algérie, puis le Maroc.

La Police espagnole accuse !

Bref, le scandale explosif a été révélé ce jeudi 2 mai dans un communiqué de la police espagnole. Cette dernière accuse ouvertement les services consulaires d’Algérie en Inde de complicité avec un réseau international de trafic de migrants.

Selon ce qui est indiqué : La police espagnole a arrêté jeudi, dans la ville de Barcelone, 11 membres d’un réseau international de trafic de migrants asiatiques dont le mode opératoire « reposait sur l’obtention frauduleuse de visas pour l’Algérie, dans sa représentation consulaire en Inde ». Arrivés en Algérie, les migrants asiatiques réussissaient à franchir la frontière avec le Maroc, aidés par les autorités de contrôle des frontières des deux pays.

La Route de la prostitution…

La police espagnole a révélé que le réseau était dirigé par des Bangladais qui auraient facilité l’arrivée en Espagne « d’au moins 350 citoyens asiatiques issus du Bangladesh, du Sri Lanka, du Pakistan et de l’Inde », en passant par l’Algérie et le Maroc.

Selon la même source, les passeurs disposaient d’infrastructures pour l’hébergement et le transfert des migrants en Algérie et au Maroc. D’après l’enquête de la police espagnole, les migrants asiatiques étaient installés dans des villes du pays de transit, en l’Algérie (Alger, Oran, Maghnia) et au Marocc (Rabat, Casablanca, Tétouan, Oujda), avant d’être transportés clandestinement, par voie maritime, en Espagne.

La police espagnole établit que les passeurs prennent en charge les voyages par avion des migrants vers l’Algérie à partir de leur pays d’origine en Asie. Ils traversent ensuite la frontière algéro-marocaine à pied, avant d’être transportés dans des bateaux à travers le détroit de Gibraltar ou de La mer d’Alboran, jusqu’aux côtes espagnoles.


Lire aussi : Étude : Le terme « xnxx » plus recherché sur Google par les Algériens que le terme « Coran » !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :