L’islamisme, Naima Salhi, Le MAK : Comment les Algériens abordent ces sujets… (Synthèse)

À Tizi Ouzou, une région qui n’est pas forcément acquise aux idées de Ferhat Mhenni, mais où la tradition de débat politique contradictoire et démocratique est fortement ancrée, l’événement n’a pas offusqué outre mesure.

Ainsi, dans la continuité des débats qu’organise la coordination locale des étudiants depuis le début mars, au niveau de l’auditorium du campus Hesnaoua de l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, hier dimanche 28 avril, c’est le leader du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) qui animait une conférence via visioconférence.

Les habitants, et plus particulièrement les militants, estiment que Ferhat Mhenni n’est ni un terroriste ni un criminel pour ne pas s’exprimer et exprimer ses idées. Ceci d’autant que dans les milieux militants, quand bien même le projet séparatiste de Ferhat Mhenni fait face à de fortes oppositions, son parcours de militant pour Tamazight et la démocratie est toujours respecté.

En parcourant plusieurs Posts et commentaires sur Facebook ayant attaqué cet événement, on ne peut ne pas faire cette synthèse :

En Algérie…

1-L’islam politique. Un mouvement politique qui n’a pas hésité à envoyer des enfants combattre l’armée la plus équipée d’Afrique et de la région dite « arabe », l’Armée Nationale Populaire Algérienne (ANP). Une guerre suicide qui devait permettre à ses leaders de prendre le pouvoir en Algérie. Au final, les enfants sont morts. Et ce mouvement est toujours accepté dans la scène politique. Il compte plusieurs partis avec des agréments et des portefeuilles ministériels…

« C’est pas si méchant. Il faut être démocrate et accepter la diversité. Il faut savoir pardonner, après tout, il n’ont fait que 200.000 tués sur une population de 20 millions (en 90). A peine 1% de la population… Une bêtise qu’ils ont d’ailleurs promis de ne plus reproduire ».

2-Une députée, Naima Salhi, tient des propos racistes et insulte à longueur d’année les kabyles, du haut d’un strapontin à l’Assemblée …

« Il ne faut pas y prêter attention. Elle est bête et ne représente qu’elle-même. Laissez la parler, elle finira par se taire ».

3-Une visioconférence du leader d’un mouvement politique, le MAK, avec des étudiants. Un mouvement avec un projet ouvert au débat. Avec lequel on peut être d’accord ou pas.  Et c’est le ciel qui tombe sur la tête des Algériens…

« DU TERRORISME, DU RACISME, DU SIONISME, DE L’INTELLIGENCE AVEC L’ENNEMI !! »

Bref, c’est l’Algérie.


Lire aussi : Ferhat Mhenni exprime ses excuses sur ses propos sur le drapeau Algérien ! Témoignage d’un camarade de Fac…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :