Kamel Fenich procureur et tortionnaire du printemps noir ! Un militant du MCB en parle…

« Le procureur qui nous a jetés en prison le soir du 20 mai 1981 après 24 h de GAV dans les sous-sols du commissariat de Bougie sans avoir droit à une seule goutte d’eau ».

C’est ainsi que définit Aissa Arab, un des acteurs du printemps noir, le nouveau président du Conseil constitutionnel du nom de Kamel Fenich. Un Hillalien à la haine tenace envers les kabyles, ui était également son professeur de  droit constitutionnel au CFA de Bejaia en 1980-1981.

Il ajoute qu’en sa qualité de procureur, il a dressé un réquisitoire accablant lors du procès le 28 octobre 1981 à l’issue duquel des peines allant d’une année à quatre années fermes ont été prononcés contre de jeunes lycéens et étudiants.

Parmi les condamnées les jeunes manifestants condamnées par ce personnage, Aissa Arab cite :

  • Nacer Boutrid
  • Tayeb Chebbi
  • Salah Moussouni
  • Djamel Zenati
  • Aggoune Mokrane
  • Mustapha Brahiti
  • Benlalouche Md-Said
  • Lyece Bettache.

Rappelons que l’un des quatre « B » que le peuple appelle à déboulonner, le Chef de l’État par intérim Abdelkader Bensalah a nommé, dans la soirée de mardi 16 avril, un nouveau président du Conseil constitutionnel en la personne de Kamel Feniche en remplacement de Tayeb Belaiz, qui avait démissionné plutôt dans la journée.


Lire la suite :  A Paris, le Général Ahmed Boustila est mort… Hommage aux 126 Kabyles tués en 2001 en Algérie.

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :