« Je n’ai pas de dossiers de corruption » : Le Général Hamel en flagrant délit de mensonge ! Un Expert décrypte…

Paniqué par les informations révélées dans la soirée d’hier samedi 13 avril, l’Ex-DGSN, le Général Abdelghani Hamel est sorti de son silence. Incroyable mise au point faite, ce dimanche 14 avril, sur TSA !

Il précise, toute honte bue, qu’il ne détient « aucun dossiers de corruption ». Il dit également : « Je soutiens et je salue la décision du chef d’état-major de l’ANP d’ouvrir les dossiers de corruption ».

Juin 2018, quelques heures avant son limogeage…

Contexte

Il y’a d’abord lieu de signaler que cette intervention filmée datée de juin2018 faisait suite à la mise à l’écart de la Police par l’Armée de la gestion du fameux dossier explosif de l’affaire de la Cocaïne d’Oran. L’affaire ayant été confiée la gendarmerie nationale.

Décryptage des déclarations de Hamel…

Un expert décrypte ainsi la déclaration du général Hamel.

1-Le Général Hamel dit : « j’ai une totale confiance en La Justice et dans l’honnêteté et le professionnalisme de nos magistrats ».

L’expert : Ce qui signifie qu’il n’en a aucune pour ceux qui lui ont retiré la gestion de ce dossier : les militaires.

2-Évoquant l’enquête préliminaire menée par la gendarmerie (donc l’Armée), le Général Hamel dit : « dans l’enquête préliminaires il y’a eu des dépassements et des malversations. Dieu merci, les magistrats ont été à la hauteur et s’en sont rendus compte ».

L’expert : l’attaque est frontale. Hamel accuse directement les enquêteurs de la gendarmerie nationale, donc l’Armée, de malversations et de dépassements.  

3-Le général Hamel dit également : »celui qui veut combattre la corruption doit être propre. Et même si nous ne sommes plus concernés par l’affaires, nous remettront tous nos dossiers à la Justice. » et d’insister : « je répète, nous avons une grande confiance en notre Justice ». 

L’expert : Il insiste sur La Justice. Un message subtil à l’attention de Gaid Salah et l’Etat Major dans lequel l’Ex-DGSN suggère qu’ils ne sont pas propres et qu’il a assez d’éléments et de dossiers et qu’il peut faire mal.

Si certain n’avait pas compris, le Général Gaid Salah, lui, si. Et c’est tout naturellement que quelques heures après, le Général Hamel s’est vu démis de ses fonctions de directeur général de la sûreté nationale (DGSN).

Hamel dément sa convocation par le TM de Blida

Enfin dans sa mise au point sur TSA, le Général Hamel dément avoir été convoqué par le Tribunal Militaire de Blida comme révélé par Echourouk TV et rapporté par quelques titres de presse et sites internet (dont Ma Revue De Presse DZ).

Il dit également qu’il n’a pas été expulsé de son logement de fonction, mais qu’il a remis lui-même les clés suite à la démission du président algérien le 2 avril.


Lire aussi : Désarmé, expulsé de son domicile et convoqué par le TM de Blida, Le Général Hamel première victime de Gaid Salah… Au suivant !

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :