Sidi Said refoulé à l’Aéroport d’Alger… A 48h de sa démission !

Rares sont les noms des 150  personnes frappées officiellement d’une interdiction de quitter le territoire (ISTN). Le patron de l’UGTA, Sidi Said, le quidam au cœur à gauche et le portefeuille à droite, ayant le statut particulier « de personnalité politique » ne semble pas faire partie de cette liste.

Pourtant hier mercredi 3 avril, des rumeurs ont circulé sur une tentative de rejoindre la France (pays dont il détient la nationalité) via l’aéroport d’Alger. il s’ y serait présenté seul, muni d’un petit cartable dans lequel il avait son dossier médical et une convocation pour un contrôle, signé de son médecin traitant.

Son argument pour quitter le territoire : un cancer qu’il soigne depuis plusieurs années dans l’un des plus chers hôpitaux français : l’Hôpital Américain de Neuilly Sur Seine dans la banlieue parisienne. L’argument n’aura pas suffit aux policiers de la PAF qui l’ont refoulé, bien qu’aucune loi ne le permet.

Sur quelle base a-t-on interdit de sortie Sidi Said ?

Selon le texte régissant cette disposition (ISTN) : “Le procureur de la République peut, pour les nécessités de l’enquête, sur rapport motivé de l’officier de Police judiciaire, ordonner l’interdiction de sortie du territoire national de toute personne à l’encontre de laquelle il existe des indices faisant présumer sa probable implication dans un crime ou un délit”. Problème : Le personnel politique ne peut pas être sujet à cette mesure.

La question reste entière : qui a interdit à Sidi Said protégé par son statut de « personnalité politique algérienne » et ressortissant Français de surcroit, de sortir du territoire algérien ?

La réponse nous sera donnée, sans doute, dans 48h, samedi 6 avril. Date à laquelle une huitième grande manifestation est prévue pour réclamer sa démission. Selon plusieurs commentateurs, sa lettre de démission est déjà sur sa table. 

L’empire en France de Sidi Said

Dans un article daté de 2018, Ma Revue De Presse DZ faisait un état non exhaustif des biens mal acquis de ce monsieur. Beaucoup de ces biens sont aux noms de ses enfants :

  • Sid Said Ramine

Non exhaustive vous saurez que ses deux fils sont dans le domaine, entre autres, de la communication. Selon le site économique Bourse DZ Sid Said Ramine est né le 10 octobre 1982. Il est le patron de la Eurl dénommée All In Prodcution sise à Benaknoun. Ainsi, avec seulement 100 mille dinars de capital social, cette entreprise réalise un chiffre d’affaires de : 11,44 milliards en 2015.

  • Djamil Sidi Said

Quant à son frère Djamil, né le 09 juillet 1986. Il est propriétaire de la société NEPHRO CARE. Qui est une des entreprises les plus rentables du pays. NEPHRO CARE a été créée en avril 2016 à Bordj El Kiffan (Alger) avec un capital social de 100 mille dinars. Elle a pour activité l’enlèvement et le traitement des déchets.

Dès sa première année, NEPHRO CARE réalise un chiffre d’affaires de 2,74 milliards de centimes. La charge du personnel ne dépasse pas 90 millions de centimes. Résultat net:  942 millions de centimes soit 35 % du chiffre d’affaires.

Le scandale le plus récent

Août 2017 : la chaîne El Djazaïria One révélait que Sidi Said a négocié au profit de Sonatrach le rachat d’une raffinerie de Shell, sise en France, et se trouvant dans un état de délabrement avancé. La transaction a avorté grâce l’intervention de l’ancien ministre de l’Energie, Salah Khebri, qui a d’ailleurs été écarté quelque temps après son intervention salutaire pour Sonatrach… Mais pas pour lui !

Lire aussi : 150 ISTN, 20 mandats d’arrêt, avions privés interdits de vol ! TRACKERDZ promet une banque de données des fuyards…

2 commentaires sur “Sidi Said refoulé à l’Aéroport d’Alger… A 48h de sa démission !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :