Ali Haddad arrêté aux frontières Tunisiennes ! Plainte pour « tentative de meurtre » contre Sidi Said…

Quelques heures aprèsl’insistance de l’Etat Major sur l’application de l’article 102, qui annonce le divorce consommé entre l’armée et la présidence, les événements s’accélèrent.

Dans la nuit de ce samedi à dimanche 31 mars, l’Algéro-britaqnique Ali Haddad, patron de l’ETRHB et ex-président du FCE, a été intercepté au niveau du poste frontalier d’Oum Tboul, alors qu’il se dirigeait en Tunisie. C’est ce que rapporte en urgent ce dimanche 31 mars, le quotidien El Watan. Il tentait vraisemblablement de rejoindre son deuxième pays : la Grande-Bretagne.

Quelques heures auparavant, ce sont des rumeurs d’un éventuel dépôt de plainte contre le secrétaire général de l’UGTA Abdelmadjid Sidi Saïd, par des syndicalistes qui l’accusent de « tentative de meurtre », qui faisaient le tour de la toile !

Haddad :Londre via à Oum Tboul…

Ainsi, tôt ce matin le quotidien El Watan balançait cette information fracassante reprise et confirmée par le site TSA : L’Algéro-britannique, Ali Haddad, patron de l’ETRHB, « intercepté au niveau du poste frontalier d’Oum Tboul, alors qu’il se dirigeait en Tunisie ».

Pour ce site,  l’ex-président du FCE, « se trouve actuellement au niveau de la police des frontières aux mains de policiers qui attendent des instructions ». D’autant que le 27 mars,  Huffpost, révélait que des sources au niveau de la PAF avaient confirmé qu’il était touché par une ISTN (interdiction de sortie du territoire National).

images de l’arrestation (source – Journaliste Adlane Mellah)

Sidi Said lâche ses sbirs sur les syndicalistes …

Hier samedi 30 mars se tenait pour leur septième samedi consécutif un rassemblement contre le secrétaire général de l’UGTA Abdelmadjid Sidi Saïd.

Si jusque là on lui reproche sa corruption et d’avoir vendu les travailleurs aux patrons, ce samedi c’est un autre grief qui vient s‘y ajouter et qui est en cours d’être déposé dans une plainte tout ce qu’il y a d’officielle : « tentative de meurtre ».

Qu’est-ce qui s’est passé ?

Selon ce que rapporte des syndicalistes, un groupe de jeunes s’est glissé dans la manifestation armée de couteaux et de chaines en fer s’en sont pris à la centaine de syndicalistes qui se trouvaient devant le siège de la Centrale Syndicale pour exiger encore une fois le “départ immédiat” de “Sid Houm Saïd” et de ses sbyres. Selon plusieurs témoignages, il s’agirait de jeunes « AARAYA » connus pour être proches du sérail de Sidi Said.

Une bagarre qui aurait pu prendre une dimension meurtrière, si les éléments des forces de l’ordre présentes sur les lieux n’étaient pas intervenus pour séparer les belligérants.

Une plainte et une grande manifestation pour le 6 avril !

Témoignages, photos et vidéos à l’appui les syndicalistes, venus de plusieurs wilayas, comptent déposer une plainte et lancent un appel à la population (travailleurs, syndicalistes, étudiants) à rejoindre leur mouvement à travers un rassemblement qui se tiendra samedi prochain, 6 avril, à la Grande  Poste-Alger où partira le cortège des manifestants jusqu’au siège de la Centrale Syndicale, 1er Mai.

Quelqu’un a dit…


Lire aussi : Communiqué du MDN : Echourouk dit la pensée de Gaid Salah, Le RCD tire à boulets rouges !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :