« Mes chers enfants et petits enfants » : Djamila Bouhired écrit à la jeunesse Algérienne…

Depuis le début elle marche le Sourire aux lèvres, mais le cœur déchiré de voir ce qu’a fait le FLN. Ce Front auquel elle croyait. Pour qui elle avait fait serment, un jour, de donner sa vie.