Pourquoi il faut en finir avec le Système Bouteflika ? Aujourd’hui : Abdelmalek Boudiaf !

Dans la série des ordures qu’a produit le système Bouteflika, il est un personnage que tout le monde connait : L’ex ministre de la Santé (du 11 septembre 2013 au 27 mai 2017).

Sans surprise, il est aujourd’hui installé en France. Comme le sont tous les ministres algériens qui prennent leur retraite après de longues années à se sucrer dans le bordel managérial qui caractérise la gestion dans ce pays, instauré par le clan Bouteflika.

Ainsi, lorsqu’il était ministre de la Santé, Abdelmalek Boudiaf, a plutôt bien balisé le terrain pour préparer sa retraite. Et c’est sans surprises qu’il a fait le choix de lancer ses enfants dans le domaine du pharmaceutique.

Productions, Vente, Service…. La Santé est une affaire de fric pour les Boudiaf !

Selon ce qu’a rapporté la presse sur ce sujet, les services du papa Boudiaf ont délivré des agréments au rejetons du ministre qui leur ont permis de créer plusieurs entreprises  de commercialisation et de fabrication de produits pharmaceutiques.

Ainsi, Boudiaf Houda et Boudiaf Zakaria sont, entre autres, les heureux gérants de l’Entreprise « Human Pharmaceutical » dont le siège est basé au niveau de la zone industrielle de Zéralda, Alger.

Houda Boudiaf et Zakaria Boudiaf ont obtenu l’agrément numéro 166 pour travailler dans l’industrie pharmaceutique. Cet agrément a été délivré, comme le prévoit la réglementation en vigueur, par la direction de la pharmacie et dés équipements de santé du ministère de la Santé dirigé par… « Papa » Abdelmalek Boudiaf.

Durant toute la période de règne de papa Boudiaf au sommet de la Santé Algérienne, tous les contrats du secteur (médicaments, appareillages, consommables…etc.) passaient impérativement par « Human Pharmaceutical ». Des chiffres d’affaires qui se comptaient en dizaines de millions d’Euros !

Affaire RHB : Boudiaf, corrompu et assassin !

RHB, ou miséricorde d’Allah. C’est le nom du produit qui promettait des millions d’euros à son vendeur, un certain : Toufik Zaïbat que le ministre Boudiaf avait présenté comme « Médecin ». Le ministre Boudiaf avait lui-même fait la promotion de cette tisane vendue comme un véritable remède miracle…

Problème, il  y a eu des morts. certains ayant abandonné leur Glucophage contre ce remède à consonance divin et très coranique !

On ne sait toujours pas leur nombre, mais Jeune Afrique dans son édition du  16 décembre 2016 évoque une dizaine de décès (sans doute plus).

Autre problème :  Toufik Zaibet a fini par avoué qu’il  n’avait jamais acquis de doctorat en Suisse, ni en Algérie, qu’il n’était d’ailleurs même pas médecin. Et que sa société qui a créé ce produit était spécialisée dans, entre autres, «  la fabrication de produits de nettoyage, de blanchiment et d’entretien ».

Pour faire court, et pour comprendre pourquoi le ministre Boudiaf a accepté d’entrer dans ce crime-business, il suffit de regarder les chiffres : La boîte de RHB était vendue à 1720 dinars (9 euros). Et l’Algérie compte 5 millions de diabétiques. Faites vos comptes !

_____________________________________

Lire aussi : Pourquoi il faut en finir avec le Système Bouteflika ? Aujourd’hui : L’Arnaque des usines de montage de voitures !

Lire aussi : Pourquoi il faut en finir avec le Système Bouteflika ? Aujourd’hui : Amar Saidani !

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :