5e mandat : Après le prêche de Ali Benhadj, Ghoul évoque la réhabilitation du FIS ! La Gouvernance par la peur …

Un sujet zappé par l’histoire algérienne, par son Ecole, par la culture sociale : les massacres islamistes des années 90.

Pourtant, à chaque veille d’élections, c’est le même Pouvoir qui interdit le sujet qui l’utilise. Comme pour nous dire : « voilà ce qui vous attend si on ne passe pas ».

Dernier en date à avoir brandi la menace, après Ali Benhadj à travers un prêche sur Youtube : Amar Ghoul. Dans un entretien accordé au site sabqpress, ce rentier milliardaire a déclaré que le FIS allait prendre part au carnaval appelé : « Conférence nationale inclusive », à laquelle a appelé le Pouvoir et qui doit se dérouler vers la fin de l’année 2019.

En moins de 24h, pas moins de 13 présidents de partis ont annoncé leur adhésion à cette  démarche. Qui n’a comme finalité que d’arriver à une ré-autorisation de ce parti à reprendre ses activités politiques… dans un premier temps.

Nul doute qu’avec le pouvoir de persuasion du régime et la sensibilité des acteurs politiques algériens au fric, aux passeports rouges et aux gyrophares, d’autres suivront…

La démocratie comme conteneur, la menace comme contenant…

Ainsi, contre les emmerdeurs, les empêcheurs de tourner en rond qui forment le dernier bastion de la résistance contre le Régime : la mouvance laïque et démocrate, le Pouvoir mise sur ses alliés de toujours : les islamistes. Et pas n’importe lesquels, puisqu’il ne s’agit ni plus ni moins que ceux du FIS !

Quand certains me disent que c‘est la démocratie, moi je pense à Nabila Djahnine.

Quand on me dit qu’il faut être tolérant, moi je pense Tahar Djaout, Amel Zanoune, Katia Bengana …

Je rappellerai seulement que dans les contrée qui ont érigé la démocratie comme mode de gouvernance, on ne discute ni avec les Nazi, ni avec les fascistes. Pour la simple raison qu’on perd toute crédibilité et tout droit de discuter une fois qu’on a fait couler du sang. Et quand il s’agit du sang de 200.000 personnes, on le perd un peu plus !!

On reprend les mêmes et on recommence !

Bref, un scénario qui a fait ses preuves. Les islamistes n’ayant cure de la vie socio-économique, de la vie tout court, qu’ils interdisent d’ailleurs, auront de quoi s’occuper en cassant du laïc et du démocrate. Les râleurs qui pensent à l’éducation,  l’économique, qui dénonce la corruption, auront en face autres choses à faire que d’emmerder le monde. Entre autre, sauver leur vie.

Un peu comme ils se sont occupés de toute l’élite de gauche des années 80. Un travail savamment, lâchement, sanguinairement exécuté qui a permis au régime de garder le pouvoir…

Le choix leur est donné de plutôt s’occuper de tisser des voiles à  leurs filles, prier et regarder ailleurs qu’en direction du pouvoir, des villas, des devises et des résidences parisiennes des gens qui ont la main mise sur les caisses.

Ils pourront ainsi suivre le mouvement et répéter avec le reste du peuple très pieu, ALHAMDOULLAH.  


Lire aussi : Pourquoi il faut en finir avec le Système Bouteflika ? Aujourd’hui : L’Arnaque des usines de montage de voitures !

Un commentaire sur “5e mandat : Après le prêche de Ali Benhadj, Ghoul évoque la réhabilitation du FIS ! La Gouvernance par la peur …

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :