Comment Chakib Khalil a préparé en amont sa défense publique dans l’affaire SAIPEM…

Beaucoup s’était interrogés sur le but de Chakib Khalil d’avoir mis en avant sa haine de la langue française. Il en avait fait une vidéo en  Août 2018.

La réponse est tombée, ce lundi 14 janvier. Ainsi, Maghreb Emergent rapporte que cet Algéro-américain, amateur de bourbon et de Zaouia et mouillé jusqu’au cou dans l’affaire de corruption impliquant l’entreprise SAIPEM, accuse la presse francophone Algérienne de mener une campagne contre lui. Un complot visant à « salir sa réputation », qu’il dit.

En fait, il accuse ceux parmi les algériens qu’on a plus de mal à duper par un passage dans une Zaouia. Et qui n’effacent pas tout par un simple «SLAMALEK. Les rédactions francophones algériennes étant un peu moins drapées de religiosité que les autres en Algérie, donc moins consommatrices de religiosité.

Bref, sur sa page Facebook, Chakib Khalil explique que c’est donc par vengeance que ces mécréants, « HIZB FRANSA », l’attaquent. Tout simplement parce qu’il voulait éradiquer la langue française en Algérie.

Une stratégie de défense en amont que les ricains affectionnent particulièrement. Et gageons que ça marche dans un pays où le formatage idéologique a créé la population friande de ce type de discours et particulièrement sujet à ce type de manipulation.

Lire aussi : Affaire Sonatrach-ENI : Quand la CHARIA Islamique sert à Madame Khalil pour détourner 5 Milliards !

chakib-khalil

2 commentaires sur “Comment Chakib Khalil a préparé en amont sa défense publique dans l’affaire SAIPEM…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :