Quand Miss Algérie 2019 fait la promotion de la Polygamie… Aussi conne que moche ! Sofia Djema lui répond…

L’élection de Miss Algérie 2019, une fille dit d’Adrar à la peau « noire », avait encore une fois mis à nue le racisme ambiant dans la société algérienne sans repaires…

Des semaines durant, la toile a eu droit à une surenchère de propos orduriers. Alors qu’il suffisait juste de dire qu’elle n’était juste pas la plus belle, ni la plus méritante pour le titre de Miss Algérie. Pour faire simple : comparée à d’autres candidates, elle est juste moche. Et le choix du jury n’est rien de plus qu’un choix politique et idéologique saupoudré d’une caresse dans le sens du poil des tenants du politiquement correct en occident.

Bref, au-delà de l’inacceptable choix du jury, ce sont ses valeurs morales qui viennent un peu plus renforcer l’idée d’un choix partial et commandé.

Ainsi, une Miss se doit de par les projecteurs qu’elle attire de prendre à bras le corps une cause à défendre. La thématique du racisme était bien indiquée de par les événements qui ont suivi son élection.  Mais non, cette abrutie a choisi de défendre le camp de ceux-là même qui ont allumé le feu du racisme contre elle et qui lui ont craché dessus : les islamistes.

Ainsi, interrogée sur si elle permettrait à son futur mari d’avoir une deuxième femme, donc si elle tolérerait la polygamie, cette abrutie tout sourire, répond : « Dieu lui permet d’épouser quatre femmes. S’il le veut, je n’ai aucun problème ».

Quand Miss Algérie encourage l’exploitation sexuelle des femmes !

Un encouragement à l’esclavage et à l’exploitation sexuelle des femmes. Surtout quand on sait que les femmes qui acceptent d’être le seconde ou la quatrième femme ne le font que pour fuir des conditions de vie misérables. A-t-on déjà vu une femme médecin ou ingénieur accepter d’être la seconde femme d’un mâle ?

Sofia Djema répond à l’abrutie couronnée !

Cette déclaration n’a pas échappé à la réalisatrice Sofia Djema et sa réponse n’a pas tardé :sofia djema

 

4 commentaires sur “Quand Miss Algérie 2019 fait la promotion de la Polygamie… Aussi conne que moche ! Sofia Djema lui répond…

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour, juste que c’est quand même gênant l association d’idée de mettre dans le titre : « aussi conne que moche » suivi immédiatement de mon nom, les gens pourrait penser que c’est mon propos en faisant une simple association votre titre+ mon nom et ma photo. Pour ma part je parle d’idiotie dont elle fait preuve en ne dénonçant pas le racisme dont elle a été victime et que nous dénonçons. Ses propos populistes concernant la polygamie m’ont profondément choqué. je vous serez reconnaissante de me dissocier de ce titre de sorte à ce qu’il n’y ait aucune incompréhension possible, mon post résume très précisément ma pensée. belle fin de journée à vous

    1. Bonjour, .. il n’y a pas de guillemets donc ce ne sont pas vos propos.. De plus la totalité de votre post est dans l’article.. Et sur les milliers de com, pas un n’a pas fait allusion à une quelconque association .. Mais, une précision suivra pas de souci… Belle fin de journée à vous

  2. C’est vraiment une idiote moche comme elle est je trouverai normal que son futur mari épiue même 8 rivales, elle ne sait même pas répondre aux question du juré et ils se doutent tous de sa gueule, vous pensez vraiment qu »elle représente une femme intelligente et évolué avec en plus trik e lycée de Khaled des années 60 ???🙉🙉😊🤣🤣🤣🤣 c’est une vraie caveya celui qui la trouve belle, évolué ou intelligente il devrai mettre des lunettes et repasser la vidéo pour mieux apprécier. Wallah c’est ahchouma quand on sait qu’il y a de très belles filles en Algérie après cet interw on devrait la disqualifier elle ne représente en rien ni La beauté ni intelligence ni la moralité d’une Algérienne et qui sont les idiots qui ont voté pour elle ?? Comme ils disent en France « c’est une promotion canapé « 

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :