Le Tribunal de Milan le confirme : Chakib Khalil a touché 3% de tous les contrats SAIPEM en Algérie !

Il aura fait le tour des Zaouia et mosquées d’Algérie. Si le cirque a marché en Algérie, ça n’a pas l’air d’avoir impressionné la Justice italienne…

Ainsi, le tribunal de Milan a confirmé l’implication de l’ex-ministre de l’Energie, Chakib Khelil, dans l’affaire des pots-de-vin versés par la société pétrolière SAIPEM.

Citant les juges du même tribunal, l’agence Reuters Italie rapporte que “des pots-de-vin à hauteur de 3% de la valeur des contrats de Saipem ont été attribués selon un accord conclu entre Chakib Khelil et Pietro Tali, ex-DG de la compagnie italienne, entre 2007 et 2010 ».

La même source rappelle que Pietro Tali, ex-DG de cette filiale, a été condamné en septembre à 4 ans et 9 mois de prison pour corruption internationale. La société, elle, a été condamnée à une amende de 400.000 euros et une confiscation de 197.9 millions d’euros.

Ref : TSA


Sur le même thème :


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :