L’association des fils de ceux qui arabisent le peuple mais pas leurs enfants / Par Maâmar Farah

-Allô ! Papa, quel temps fait-il- au bled ?

-Y a des nuages, y a du soleil, c’est entre les deux… Et là-bas ?

-Il fait froid, Pa ! C’est un pays au climat sibérien !

-C’est rien fiston. Ta chambre est bien chauffée et tu as tout ce qu’il faut. Il faut tenir bon. Il faut réussir dans tes études. Le français, c’est important ! L’Anglais aussi. Si tu as de bonnes notes, tu auras un superbe cadeau !

-Dis-moi, Pa, pourquoi passez-vous votre temps à dire au peuple que l’arabe est bon. Si c’est bon, pourquoi en prives-tu ton fils ?

-Ne fais pas de politique fiston ! Et ne parles pas comme les laïcs et les communistes. L’arabe est bon pour les enfants du peuple ! Pas pour toi !

-Mais qui suis-je moi ?

-Tu es mon fils ! Et ce qui est bon pour toi n’est pas forcément bon pour les autres. Toi, tu es différent !

-Comment ?

-Tu es fait pour gouverner ! Comme moi !

Maamarfarah20@yahoo.fr

fer

 


Lire aussi : Au commencement étaient les Berbères ! Par Amin Zaoui

2 commentaires sur “L’association des fils de ceux qui arabisent le peuple mais pas leurs enfants / Par Maâmar Farah

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :