Stèle à l’effigie du Janissaire Barbe Rousse : L’Algérie, le premier pays de l’Histoire à honorer son colonisateur…

En Algérie, «Quand on touche le fond, on creuse ». Bref, l’Algérie a inauguré hier mardi 20 novembre une stèle à l’effigie du sanguinaire Janissaire Barbe Rousse. Celui là même qui expédia des dizaines de milliers de femmes, de fillettes et de petits garçons algériens dans les harems sexuels ottomans.

L’inauguration s’est fait dans la wilaya  de Ain Temouchent, par le brave ministre de la culture, Azzedine Mihoubi, sous le regard bienveillant de Mahamet Bouroui Ali, Ambassadeur de Turquie dans son ancienne colonie, l’Algérie, sourire en coin.

Ainsi, 5 siècles après le soulèvement de Sidi Ahmed Ou El Kadhi (encore un Kabyle), contre la colonisation ottomane, voilà que les arabes d’Algérie décident d’humilier un peu plus cette terre.

Petit rappel historique…

L’historien, Bernard Lougan, nous rapporte ceci :

En 1520, Sidi Ahmed Ou El Kadhi fut le premier résistant kabyle à la colonisation turque, réussissant même à s’emparer d’Alger et forçant le chef de bande Khar ad-Din Barberos à se replier à Djidjelli.

En 1609, les Kabyles vinrent battre les murs d’Alger puis, entre 1758 et 1770, ce fut toute la Kabylie qui se souleva. Au début du XIX° siècle, plusieurs autres insurrections se produisirent, notamment entre 1805 et 1813, puis en 1816 et enfin en 1823.

Il en fut de même dans l’Aurès où les Chaouias réussirent à interdire toute présence effective du pouvoir ottoman. Constantine fut un cas à part car les Ottomans y avaient de solides alliés avec la tribu des Zemoul, ce qui n’empêcha pas les autres tribus kabyles de se soulever régulièrement.

Tous ces mouvements furent noyés dans le sang, à l’image de ce qui fut la règle en Libye :

«La force est employée à la turque : les colonnes de réguliers, Turcs et Couloughlis, usent du sabre, du fusil et du canon, brûlent récoltes et villages, s’emparent d’otages, empalent et décapitent, exposant par dizaines les têtes coupées. L’usage de la force démontre la résolution du maître et l’irréversibilité de la situation».

C’est ce que rapporte l’Histoire.

Photos : L’esclavage des femmes Algériennes. 

3 siècles de colonisation Ottomane en Algérie. 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Lire aussi : Scandale au Ministère de la Culture : Mihoubi vole le scénario d’un Syrien pour faire un film Algérien à 50 milliards !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :