Le Gouvernement Algérien interdit le Nikab : Pourquoi ceux qui l’ont imposé veulent-ils l’interdire… Et pourquoi maintenant ?

Les fonctionnaires sont instruits de « s’abstenir de porter toute tenue vestimentaire qui entrave l’exercice de leurs missions de service public, particulièrement le port du niqab qui est strictement interdit sur les lieux de travail ».

Oui, oui, c’est bien ce qui est mentionné sur l’instruction du Premier ministre Algérien, Ahmed Ouyahia adressée au Wali et aux ministres. L’instruction datée du 8 octobre vient de paraître dans la presse ce jeudi 18 octobre.

Une grande nouvelle en apparence. Sauf qu’on a du mal à comprendre pourquoi le Gouvernement Algérien qui a fermé les yeux durant prés de 25 ans sur l’installation de ces pratiques Wahabo-salafistes dans la société, veuillent aussi radicalement y mettre un terme.

Qui a permis que toute une génération d’Algériens, s’habitue à voir le Niqab dans leur environnement ?

Qui a permis que des « enseignantes », portant cet accoutrement donnent des cours à l’école Républicaine, habillées de la sorte ?

Qui a laissé des imams expliquer à cette même génération que le Niqab est un vêtement religieux et qu’y toucher est une atteinte à l’Islam ?

Pourquoi ce gouvernement décide soudainement de l’interdire aussi brutalement ? Et surtout pourquoi maintenant que la situation politico-sociale du pays est des plus explosive ?

Deux avantages pour le Régime :

1-Caresser dans le sens du poil les laïcs, de plus en plus nombreux et de plus en plus actifs, notamment sur les réseaux sociaux.

2-Titiller les islamistes et les hyper-religieux (tout aussi nombreux) que l’école et la culture algériennes ont fabriqué.

Et partant créer des tensions entre laïcs et islamistes.

Ce qui au final aboutira au ralliement des uns et des autres vers le seul sauveur qui sait tellement souffler le chaud et le froid : Le Régime !

Ça permet également de faire gagner du temps aux tenants du pouvoir. Puisque depuis un certain 5 juillet 1962, depuis 56 ans, ce Régime n’a fait vivre ce peuple que par des promesses de lendemains meilleurs. Par les « KASSAMEN et sang des Martyrs » et les « Inchaallah » !

ain-fouara

Lire aussi : Statue de Ain Fouara … Prières dans la rue … Quand le pouvoir souffle le chaud et le froid !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :