La bombe Algérienne attend la mort de Bouteflika pour exploser / Par Boualem Sansal

Boualem Sansal brosse un tableau sans concession de l’Algérie indépendante. Taillant des costumes sur mesure particulièrement bien ajustés aux différents présidents algériens artisans du naufrage, Boumédiène,  Chadli et Bouteflika.

C’est le fantôme Bouteflika qui récolte la palme d’or du meilleur fossoyeur de la nation, “coupable parmi les coupables” après près de 20 ans de règne sans partage.

“Sous son règne, l’Algérie a battu des records mondiaux dans plusieurs domaines sensibles : la fraude électorale, la corruption au sommet de l’Etat, la fuite des cadres et des capitaux, la déperdition scolaire, le suicide des jeunes filles, le viol, le kidnapping, l’émigration clandestine, les grands trafics, le règlement de comptes, les décès inexpliqués dans les hôpitaux, dans les prisons, les commissariats, les cantine scolaires…”

Dans les classements annuels des ONG, “l’Algérie tient son rang dans le peloton de queue, parmi les grands champions du désastre intégral, le Zimbabwe, la Corée du Nord, la Libye, Érythrée, la Somalie”.

“Les Algériens sont les rois de la débrouille, ils habitent des bidonvilles, mangent des pierres, sucent des racines, se lavent avec du sable, mais réussissent à garder en eux la flamme de l’espoir.” Drogue, religion ou émigration…

La bombe algérienne n’attend que la fin de Bouteflika pour exploser, avec une jeunesse exaspérée, des islamistes à l’affût et une armée de prédateurs prêts à se déchirer pour la succession.

Voilà où nous en sommes après 56 ans d’indépendance.

En 1962, avec ses infrastructures les plus modernes d’Afrique, son industrie, son agriculture exportatrice, son pétrole et son gaz, l’Algérie avait un potentiel de croissance extraordinaire.

Les prédateurs du FLN en ont fait un champ de ruines. La faillite est imminente.

L’Algérie a vécu de sa rente pétrolière sans créer de richesses par le travail, nous dit VA. Cette rente représente 47% des recettes de l’Etat et 94% des exportations.

L’Algérie importe tout.

Conséquences du naufrage ? L’exil a déjà commencé.

Aux 30 000 migrants légaux de 2017, s’ajoutent 5500 migrants illégaux par l’Espagne et 7000 par l’Italie et la France.

Après les côtes libyennes, les embarcations de fortune, mais aussi des bateaux plus performants, partent des côtes algériennes.

“La nouvelle terre promise, c’est la France, autrefois haïe” !!

Les demandes d’asile ont explosé de 24% entre 2016 et 2017. Plus de 100 000 pour les seuls Algériens !

Avec 41 millions d’habitants, soit 5 fois plus qu’en 1962, l’Algérie est le plus grand réservoir de migrants potentiels vers la France.

Chacun sait dorénavant que quand tout va exploser, la France sera en première ligne.

Avec 2 ou 3 millions d’Algériens en France, nul ne sait ce qui se passera si le chaos gagne l’Algérie.

En attendant, le gouvernement algérien maintient le couvercle sur la marmite en faisant tourner la planche à billets. Résultat : 7% d’inflation et envolée des prix des dentées alimentaires.

En un an, pommes de terre = + 48% et tomates =  + 52%.

Les Pieds-noirs qui avaient travaillé cette terre avec courage, amour et passion – faisant des déserts et des marécages un immense grenier à blé et un magnifique verger – doivent pleurer de rage devant un tel désastre.

alger-classement-tsa

Lire aussi : Le Personnel de Bouteflika frappe fort : Alger classée 8e Capitale la moins vivable du Monde ! (Photo : A la plage à Alger – Été 2018)

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :