« Je suis une ordure »… Les aveux incroyables de l’élite Politico-Intellectuelle Algérienne ! (Vidéo)

Je suis un « CHIYAT ». « Je suis une ordure ». Ils et elles l’assument. Sans talent, sans dignité.

Ils et elles le disent haut et fort : « Nous, les digne représentants du peuple algériens sommes des ordures ».

Bref, la conférence à laquelle ont pris part dimanche 30 septembre, des partis politiques proches du pouvoir reflète bien cet état d’esprit. Les représentants qui se sont succédé au perchoir l’ont revendiqué, sans gêne aucune, « nous sommes des « CHIYATINE».  A comprendre des Ordures. Et on veut des avantages, de l’argent, beaucoup d’argent.

Parmi les grandes catastrophes de Bouteflika : la création d’une classe politique médiocre, composés pour beaucoup d’abrutis n’ayant jamais côtoyés l’école selon leurs dires même (voir la vidéo).

Ils sont les héritiers politiques de Bouteflika. Outre de diplômes, c’est de minimum de valeurs humaines auquel ce conglomérat de rentiers est dépourvu. Un véritable plan de destruction massif post-Mortem que léguera ce Président à ce pays !

Bref, la vidéo est là. Au monde d’admirer l’Algérie.

Lire aussi : « Où est ma part du butin ? » : Benhamou, un soutien de Bouteflika, demande son dû ! (Vidéo)

2 commentaires sur “« Je suis une ordure »… Les aveux incroyables de l’élite Politico-Intellectuelle Algérienne ! (Vidéo)

Ajouter un commentaire

  1. Nous ne sommes pas en guerre pour réclamer le butin soustrait à l’ennemi , nous sommes tous des Algériens et frère à noter cher monsieur indigne quand à votre demande elle vous a mis a nu.

    Le lun. 1 oct. 2018 à 17:33, Ma Revue De Presse DZ a écrit :

    > marevuedepressedz posted: « Je suis un « CHIYAT ». « Je suis une ordure ». > Ils et elles l’assument. Sans talent, sans dignité. Il et elles le disent > haut et fort : « Nous, les digne représentants du peuple algériens sommes > des ordures ». Bref, la conférence à laquelle ont pris part  » >

Laisser un commentaire

Create a website or blog at WordPress.com Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :