Houda, la Prostituée devenue principale Dealer de la cocaïne du « Boucher » à Boumerdes !

Houda est une jeune fille paumée. Abandonnée par sa famille et la société. Livrée à elle-même dans une société où les mécanismes de protection de l’enfance, des femmes, ou des faibles les plus élémentaires sont inexistants.

Hypocrisie sociale oblige, elle devait juste porter le Hidjab et la fermer en attendant d’être récompensé dans l’au-delà.

Houda livrée à cette jungle qu’est son pays décide de se prendre en main. Elle se fait : Prostituée.

Jeudi 16 aout, la Télévision Ennahar TV rapportait l’histoire de cette Prostituée de Boumerdes, devenue la principale Dealer de la Cocaïne de  Kamel Chikhi dit « Le Boucher », celui-là même qui a offert aux pieux musulmans algériens 300 mosquées financées avec l’argent sale de la cocaïne, mais que personne n’ose démolir ou convertir en autre chose d’un peu moins sacrée !

Parcours d’une Prostituée de bas étage devenue Dealer !

L’affaire remonte à septembre 2017, lorsque la gendarmerie démantele un vaste réseau de trafic de cocaïne à Boumerdès ( 50 km à l’Est d’Alger). Dans une sombre villa de cette ville côtière, Houda menait son business, mêlant sexe et vente de cocaïne à de très riches clients. A 15.000 dinars le gramme, près d’un SMIG, il faut l’être.

C’est donc dans cette villa que des soirées réservées aux VIP étaient organisées. Parmi les VIP, des dealers de drogue réputés dans le milieu. Mais aussi ce qui semble être des personnalités publiques qui tenant à la discrétion, envoyaient des intermédiaires.

Selon le reportage et plusieurs sources concordantes, la villa utilisée par Houda appartient à deux frères : Hichem et Farouk DJ. Ces derniers sont les neveux de Nadjib M, associé de Kamel Chikhi dans plusieurs sociétés.

Ennahar TV, la Télé-caniveaux, toujours fidèle à elle-même !

Si plusieurs sources rapportent, plus ou moins la même histoire sur Houda, la Télé-poubelle Ennahar n’a pas manqué de mettre dans son reportage un petit grain, histoire de préserver les apparences sociales.

En effet, dans sa reconstitution des faits, Houda est présentée sans Hidjab. Alors qu’il est admis, selon plusieurs témoignages émanent de la région de Boumerdes, que Houda est une « MOUTAHADJIBA » (porte le Hidjab).

Lire aussi : Affaire Cocaïne : 300 mosquées pour cacher la vie Bunga Bunga du Boucher !

 

 

Un commentaire sur “Houda, la Prostituée devenue principale Dealer de la cocaïne du « Boucher » à Boumerdes !

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :